Comment faire un sidechain sur FL Studio en 15s ? Un effet pump électro house

  • Auteur Aristouille
  • Niveau Connaisseur
  • Créé 16 janvier 2018, 01:39
  • Visualitions 919
Comment faire un sidechain sur FL Studio en 15s ? Un effet pump électro house
MAO Connaisseur

Le sidechain est une technique absolument fondamentale pour faire de l'électro. Ça donne un effet pump, d’aspiration ou de pulsation électro house. L’idée est que le volume de la basse baisse pile poil quand la grosse caisse joue. C’est quelque chose de très courant pour donner cette sensation de « bounce », de rebond, dans tous les styles : EDM, trap, house, techno, psytrance, dubstep...

Dans ce tutoriel, je vais vous présenter plein de méthodes très différentes, mais très classiques, pour créer un sidechain dans FL Studio. Toutes sont très simples et donneront vraiment un plus à vos musiques !

J’utilise ici FL Studio 12.5 (lisez ici une initiation à ce logiciel fabuleux). Mais ces astuces sont susceptibles de marcher avec n’importe quelle version, et même avec la plupart des autres logiciels de production musicales.

Car le sidechain, c’est aussi une technique fondamentale de production : on l’utilise aussi plus largement pour corriger le son, par exemple quand ça grésille lorsque la basse et le kick jouent ensemble. C'est très utile et il est important de savoir le faire de différentes façons, selon comment la situation l'exige.

J'avais déjà fait un cours sur le sujet en présentant une seule technique un peu pétée. Excusez-moi, j'étais jeune, innocent et inconscient. L'avantage, c'est que maintenant j'ai des trucs bien plus cools à vous montrer ;)


Le plus polyvalent : le limiter


Cette technique pour créer un sidechain est la plus correcte et la plus versatile. Néanmoins, elle peut effrayer les plus débutants. L’idée globale est de lier les tracks de la basse et du kick à un limiter sur un bus dédié.

Maintenant, expliquons cette phrase incompréhensible et très pédante avec des mots français et des images ?

Commencez par vous assurer que votre kick (la grosse caisse) et votre basse (ou bien l’instrument sur lequel vous souhaitez créer un effet d’aspiration) sont bien reliés à une des Tracks du Mixer. Si vous ne savez pas comment le faire, j’ai fait un tutoriel dessus.

Image utilisateur

Maintenant, dans le mixer, sélectionnez la Track correspondant à votre kick. Ici, c’est la Track 1. Choisissez une autre Track qui fera office de bus, mais ne cliquez pas dessus. Ici, on a choisi la Track 3, que j’ai appelé « Bus ».

Faites un clique-droit en bas de la Track dans le Mixer sur la petite flèche dirigée vers le haut et choisissez « Sidechain to this track ». Vous devriez voir apparaître une sorte de « dangle », pardon, un fil qui pendouille entre la piste de votre kick et celle de votre bus (c'est mon côté bilingue... j'en perds mon français !), en plus de celui qui le lie à votre Master.

Bravo, vous avez relié votre kick au bus ! Mais ne sortez pas encore le champagne : nous ne sommes pas au bout de nos peines.

Image utilisateur

Désormais, on va aussi relier la basse à ce bus. Sélectionnez la Track correspondant à la basse. Comme la dernière fois, cliquez-droit sur la petite flèche en bas dirigée vers le haut. Cette fois-ci, choisissez « Route to this track only ».

Faites de même avec tous les pistes et les instruments sur lesquels vous voulez appliquer votre sidechain.

Excellent, votre basse est reliée au bus ! Vous êtes très doué.

Image utilisateur

Attention, votre n’est plus liée au master, mais au « Bus » qui est lui-même relié au Master. Prenez-en note, ça pourra être utile par la suite. Voilà un sublime schéma 100% Paint du montage qu’on a réalisé. Admirez mes skills.

Image utilisateur

Sélectionnez la Track correspondant au bus de sidechain (ici, la Track 3). Ajoutez l’effet « Fruity Limiter », qui est un effet de base intégré à FL Studio.

Dans la fenêtre d’effet, ouvrez l’onglet compression en cliquant sur « COMP » (1). Ensuite, cliquez sur le carré en dessous de « SIDECHAIN » (2) et faites glissez votre souris pour choisir le numéro de la Track correspondant à la Track du Kick (ici, la Track numéro 1).

Image utilisateur

Tout est en place, il ne reste plus qu’à ajuster quelques paramètres clefs :
- Diminuez le « TRESHOLD » (plafond). En général, -25db fait le taff.
- Augmentez le « RATIO ». Cela correspond à « combien de fois » sera diminué le volume de la basse quand le kick est joué. Un ratio de 20 :1 signifie que la basse sera jouée 20 fois moins fort.
- Alternativement, augmentez le « KNEE » pour réduire le volume quand le kick joue.

Normalement, vous devez déjà entendre un effet pump ! Regardez-moi ces jolis courbes. Le volume de la basse diminue pile quand le kick joue, c’est génial, les oiseaux chantent, le monde est beau, vous faites de la techno.

Image utilisateur

Maintenant, je vous conseille d’ajuster exactement « l’enveloppe » de la courbe (les potentiomètres ATTACK, RELEASE et SUSTAIN).

Celle-ci dépend de votre kick et plus largement de votre style de musique.
- En général, une Attack très brève est bien. Mais parfois, il vaut mieux l’augmenter pour éviter un côté trop mécanique.
- Si vous avez un kick très bref, il faudra réduire la Release et le Sustain. Si vous avez un kick plus long, alors augmentez-les.

Ici, il n’y a pas de secret : utilisez votre oreille jusqu’à ce que vous aimiez ce que vous entendez. Personnellement, voilà mes réglages.

Écoutez-comment ça rend en cliquant ici! (au début il n’y a pas de sidechain, après il y en a un).

Image utilisateur

L’avantage de cette technique, c’est qu’elle est automatique et qu’elle fait ce que vous voulez dans 90% des cas. Elle est sûrement reproductible avec d’autres VST que « Fruity Limiter ».


Plus ennuyeux mais plus précis : l’automation


Une autre méthode, un peu plus naturelle mais moins automatique, consiste à créer une automation sur le volume de la basse. En gros, c’est faire le sidechain « à la main ».

Commencez par créer une automation sur le volume de votre track de basse, correspondant à une durée de 1 temps (lisez ce passage si vous voulez des indications plus précises sur comment éditer des automations). Ensuite, dans la playlist, dessinez une courbe à peu près comme ça :

Image utilisateur

Il vous faut ensuite copier-coller ce clip partout où votre kick joue.

Image utilisateur

L’avantage, c’est que vous pouvez dessiner plus précisément l’effet de réduction de volume. Souvent, ça permet de mieux le gérer et de finalement donner un plus joli son. En plus, vous pourrez utiliser ce même principe avec différents effets.

Le principal désavantage, c’est que c’est lourd à modifier : si vous changez une note du kick d’emplacement, il faudra réajuster plein de trucs dans la playlist. Un travail inhumain. LE TRUC TROP RE-LOU, QUOI !

En plus, ça rend vous empêche d’ajuster les volumes avec les slider du Mixer. Pour contrer ce dernier point, je vous suggère d’utiliser l’effet « Fruity Balance » et de créer les automations non pas sur le volume de la track, mais sur le potentiomètre « Volume » de cet effet.

Image utilisateur

Pourquoi je n'ai pas directement présenté cette technique avec cet effet là ? Parce que comme tout le monde, j'oublie tout le temps que ce truc existe.


Le moins prise de tête mais le plus basique : Kickstart de Nicky Romero


J’en parle car c’est un grand classique. Kickstart de Nicky Romero est un plugin d’effet qui, en gros, fait exactement la même chose que la seconde technique, mais automatiquement. (PS : C'est par ici si vous ne savez pas installer un plugin).

Il suffit de poser l’effet sur votre Track de basse, et ZBLAM ! Vous avez un effet sidechain. Choisissez ensuite votre preset de forme d’enveloppe, ajustez éventuellement la signature (1/4 pour des noires, 1/8 pour des croches, ½ pour des blanches…) et vous voilà DJ.

Image utilisateur

L’avantage, c’est que c’est très simple d’utilisation. Il y a plein de presets sympatiquatus, et c’est vrai que si vous faites de la house ça suffit souvent largement. Il y a aussi un côté créatif très cool : ce plugin peut servir de tremolo rigolo.

Le problème, c’est que ça ne marche que si vous avez un kick à intervalle régulier, typiquement un kick sur chaque temps. Si vous faites des patterns rythmiques très alambiqués du type afro-cubain (boum, kaboum kaa-boum, kaboum kaa-boum… bref genre despacito) ça ne marchera pas vraiment.

Et aussi, il coûte 10€. Mais j'imagine vous arriverez à trouver quelque part sur un site vietnamien un torrent de ce plugin avec plus de virus qu'une prostituée cambodgienne.


La plus expérimentale : Fruity Peak Controller


Alors là on entre dans des trucs un peu délirant mais rigolo à faire.

Ajoutez un effet « Fruity Peak Controler » sur la Track de votre kick. Réglez-le à peu près comme ça. Je ne vais pas rentrer dans les détails de comment il marche (je ne le sais pas vraiment moi même). Mais en gros quand ce plugin reçoit du son, il va pouvoir le convertir en signal numérique compréhensible par tous les autres plugins. Les boutons servent à normaliser ce signal. En quelque sorte, il transforme du son en automation.

Image utilisateur

Maintenant, en cliquant droit sur n’importe quel paramètre de n’importe quel effet, choisissez « Link to controller ». Dans la fenêtre qui s’ouvre, sélectionnez dans le menu déroulant « Internal controler » le « Peak controller » de la track correspondant à votre kick.

Image utilisateur

De cette manière vous pouvez faire « sidechainer » n’importe quel paramètre ! Par exemple, j’ai appliqué cette méthode à un filtre passe bas.

Écoutez-ici comment ça rend !

Image utilisateur

Cette méthode est un peu plus expérimentale et ne marche pas toujours très très bien… D’autant plus qu’elle est un peu relou à mettre en place. Mais elle a l’avantage d’ouvrir la porte à beaucoup de trucs funs et de vous libérer créativement.


Conclusion


Bref, il existe plein de techniques de sidechains selon ce que vous voulez faire :
- Si vous êtes riches et n'avez pas le temps de niaiser, utilisez Kickstart de Nicky Roméro.
- Si vous êtes pauvre mais pragmatique, utilisez Fruity Limiter
- Si vous êtes perfectionniste et n'avez que ça à faire, utilisez des automations
- Si vous cherchez des sons bizarres pour faire des musiques avant-gardistes, utilisez le Fruity Peak Controller.

Il doit exister sûrement d'autres méthodes pour faire de jolis sidechains, notamment avec d'autres plugins. Mais celles que je vous ai présentées sont en gros les "must have" du producteur en herbe sur FL Studio.

Allez, maintenant on part faire de l'EDM comme jaja yééééé