L'accentuation et les Palm Mute

  • Auteur Pabl0
  • Niveau Amateur
  • Créé 28 novembre 2008, 19:29
  • Modifié 18 janvier 2009, 12:36
  • Visualitions 2651
Ce tutoriel est un partenariat avec Guit-art.net.
vous le trouverez dans sa version originale à cette adresse, sur Guit-art.net.

Image utilisateur


Introduction



Encore une chapitre très important concernant la pratique de la guitare : l'accentuation. C'est ce qui va faire la différence entre une rythmique pourrie et une rythmique qui fait bouger les gens. Un morceau correctement accentué va être beaucoup plus agréable à écouter qu'un morceau non-accentué ou mal accentué. Ensuite, dans une seconde partie nous verrons les Palm Mute, il façon d'étouffer les notes avec la main droite. Dans ce chapitre, beaucoup de feeling, c'est à dire qu'il ne faut pas se conformer absolument à la partition et mettre quelque chose de personnel dans sa façon d'interpréter le morceau. Ce n'est pas quelque chose de facile mais c'est ça qui fait un bon guitariste, il n'y a pas que la technique, il y a le feeling,si l'on traduit de l'anglais : c'est la façon de ressentir le morceau et c'est très important. Un morceau ne peut pas être réussi si le musicien n'y met pas de sentiments et s'il ne se donne pas complètement au morceau.

Je vous l'ai dit quelques lignes au dessus, en guitare, on ne se conforme pas toujours vraiment à la partition (sauf quand on fait du classique) et c'est vraiment important, c'est ce qu'on va travailler dans ce chapitre avec l'accentuation car je pense que l'accentuation et la façon de jouer les notes c'est ça le feeling. Après dans ce fameux feeling que l'on va découvrir ensemble il y a des effets de jeu comme les vibratos et les bends mais on les verra plus tard.


L'accentuation



Après cette introduction un peu longue (mais nécessaire), on va entrer dans le sujet.

Premièrement, qu'est ce que c'est l'accentuation ?
L'accentuation, c'est mettre l'accent sur des notes, c'est à dire les mettre en valeur. Comment les mettre en valeur ? Il y a plusieurs façons la plus simple est de les jouer plus fort. Quand il s'agit d'accords, on peut jouer juste les cordes graves et ne jouer tout l'accord que lorsque les notes sont accentuées. Il y a aussi cette fameuse technique du Palm Mute (PM sur une partition) que nous verrons dans ce chapitre et qui est très utilisé en rock/blues/pop ... (un peu dans tous les genres de musique avec de la guitare ...)

Il existe plusieurs types d'accentuation qui vont bien sûr donner des rendus différents, nous allons commencer par le plus simple, le plus basique de tous.
Mais avant, j'ai une petite notion à vous donner : les temps forts de la mesure sont les 1er et 3ème temps. Les 2ème et 4ème temps sont dits faibles. En général, sur les temps fort il y a un coup de grosse caisse et sur le temps faibles un coup de caisse claire.

Accentuation N°1 :



Donc l'accentuation la plus naturelle est d'accentuer les temps forts.

Exemple :
Image utilisateur

Ici les notes accentuées sont la 1ère et la 3ème noire.

Les notes accentuées sont représentées par ce signe : Image utilisateur
et les notes très accentuées par ce signe : Image utilisateur

Ici pour accentuer la note on doit la jouer plus fort, en grattant la corde plus fort.


Voici un autre exemple avec des croches :
Image utilisateur

Les croches accentuées sont bien sûr le 1er et le 3ème temps, les autres ne le sont pas.
Pour accentuer les notes, on fait pareil que pour l'exemple du dessus (on les joue plus fort).

Et maintenant un exemple avec des accords :

Image utilisateur

Ici on va accentuer les accords d'une autre manière : on va jouer les basses sur les notes non accentuées et tout l'accord lors des notes accentuées. Ce qui donne globalement ça (si on représente ce qu'on joue vraiment) :

Image utilisateur

Je vous le disais tout à l'heure, on ne joue pas vraiment ce qui est écrit sur la partition et pour cet exemple avec les accords vous verrez toujours les accords écrits en entier mais il faudra jouer comme la partition de la 2ème façon. Ici j'ai mis les accents mais si vous cherchez des partitions sur internet, souvent ils n'y sont pas parce que le gars qui a fait la partition avait la flemme de les mettre. Il faut donc que vous écoutiez le morceau original pour déterminer le type d'accentuation.

Accentuation N°2 :




C'est aussi une accentuation simple, c'est la contraire de l'accentuation précédente : on va accentuer les temps faibles :

Image utilisateur

Vous pouvez vous demander l'intérêt de cette accentuation puisque c'est la même que la précédente sauf que les accents sont décalés. Et bien, si vous jouez avec une batterie et tout et tout ... vous verrez la différence, ce n'est pas la même chose.

Bien sûr, sur une partition vous ne verrez pas écrits l'exemple comme ci-dessus, mais ça :

Image utilisateur


Par contre il faut le jouer comme le premier.

Remarque : cette accentuation est appelée after beat, en gros, traduction : on accentue après le temps fort.

Accentuation N°3 :




C'est une accentuation très rock'n'roll et je suis obligé de vous la présenter... Elle se joue exclusivement sur 8 croches et on va accentuer les 1ère, 4ème et 7ème croches.
Comme ceci :

Image utilisateur

Bien sûr, il faut le jouer comme ceci :

Image utilisateur

C'est la dernière fois que je vous met la façon « réelle » de jouer la partition, dorénavant je vais mettre juste les accents et les accords seront en entier. Vous devrez vous-même déterminer les croches où il faut jouer que les basses. Cela va vous habituer aux partitions que l'on trouve sur internet.

Reparlons un peu de cette accentuation rock, elle n'est pas très facile à mettre en place, c'est pourquoi je cous conseille de le faire sans la guitare dans un premier temps. Prenez un stylo et tapez le tempo sur une table. Ensuite comptez les croches de 1 à 8 et accentuez les croches 1, 4 et 7 : 1 2 3 4 5 6 7 8, en les disant plus fort. Dans un second temps, prenez votre guitare et faites un accord de type power chord, faites des croches : ne jouez que les bases et une fois que vous vous sentez prêts, compter les croches de 1 à 8 dans votre tête et lorsque vous êtes sur les croches 1, 4 ou 7 jouez le power chord en entier. Vous aurez mis en place l'accentuation !

[...] 6 7 8 1 2 3 [...] Entre la 7ème croche de la mesure 1 et la 1ère croche de la mesure 2, il n'y a qu'une seule croche non accentuée, c'est ça qui donne l'énergie de cette accentuation et qui rompt la monotonie. Mais il faut y faire très attention car les débutants ont tendance à en mettre deux. C'est pourquoi je VEUX que vous comptiez les croches dans votre tête : 1 2 3 4 5 6 7 8.

Accentuation N°4 :




Un dernier type d'accentuation avec des croches qui renvoie aussi beaucoup d'énergie s'il est bien fait (bien carré au niveau de l'accent).

Sans plus attendre, le voici :

Image utilisateur

On accentue tout les temps. Rien de difficile dans ce type d'accentuation mais si on veut un résultat entrainant et rock'n'roll, il faut être très carré au niveau du rythme et de l'accentuation.

Remarque : Comme d'habitude, il ne faut pas jouer exactement ce qui est écrit sur la partition, pour les notes non accentuées on joue juste les basses ou on joue tout l'accord mais il faut accentuer quand même les notes (cette 2ème accentuation est plus soft et il faut adapter le « degré » d'accentuation selon le morceau ...).


Les exercices



On va quand même faire des exercices pour le 4 types d'accentuation, c'est pas les vacances ce chapitre ...

Accentuation n°1 :


Il faut compter les temps dans sa tête ou à voix haute pour ne pas se tromper de croche à accentuer. Les temps à accentuer sont les 1er et 3ème temps.


Accentuation n°2 :


Exactement le même topo que ci-dessus sauf que les temps à accentuer sont les 2ème et 4ème temps de la mesure.


Accentuation n°3 :


Ici il faut compter les croches pour ne pas se tromper et accentuer les crohces n° 1, 4 et 7. on peut compter 1 2 3 4 5 6 7 8 1 2 ... ou 1 2 3 4 5 6 7 ET 1 2 ... le ET remplace la croche n°8.


Accentuation n°4 :


Ici pas besoin de compter (quelle chance ! ) il faut accentuer la croche sur chaque temps d'où l'intérêt de taper le tempo au pied ... Enfin, il faut quand même compter le nombre de temps pour savoir quand changer de mesure, mais ça c'est dans tous les exemples, les exercices et les partitions ...


Image utilisateur


Résumé :



Nous avons 4 types d'accentuation, qui sont les principaux que vous pourrez trouver sur une partition.
Il y a plusieurs degrés dans l'accentuation, si on joue des accords on peut par exemple :
jouer les basses seulement sur les notes non accentuées et l'accord en entier sur les notes accentuées.
jouer tout le temps l'accord en entier, et mettre un peu plus de punch sur les notes accentuées .
C'est aussi là que réside la différence entre les notes très accentuées et les notes accentuées (voir les symboles en début de chapitre).
L'accentuation dans un morceau est quelque chose de primordial.


La suite sur les Palm Mute bientôt sur Guit-art.net :

Ce tutoriel est un partenariat avec Guit-art.net.
vous le trouverez dans sa version originale à cette adresse, sur Guit-art.net.

Image utilisateur