Avatar, le cirque apocalyptique

Groupe de death metal suédois, Avatar rempile ici avec un nouvel album subtilement intitulé Hail The Apocalypse et n’est pas en rade de gros riffs groovy comme on a eu l’habitude d’entendre sur les précédents albums. Habitués aux premières parties (In Flames, Lacuna Coil…), les Scandinaves méritent d’être mis sur le devant de la scène quand on regarde la qualité du dernier album.


Le premier titre éponyme nous plonge directement dans l’ambiance donnée par la voix d’Eckerström et le martèlement du batteur. Impossible de ne pas se laisser emporter par les mélodies tout au long de l’album. Tout le monde accrochera au refrain de Bloody Angel ou à l’intro de Death of Sound. Un album qui regorge de surprise comme le titre Vultures Fly avec son intro clean et son riff étonnamment groovy qui fait directement penser à Rob Zombie.


Plongé dans cette ambiance de cirque glauque, Avatar nous propose un voyage des plus délirants… et des plus fous avec Puppet Show. Digne d’une bande-son d’un film d’horreur ou d’American Horror Story, ce morceau rappellera la jeune époque de Devin Townsend et de l’album Infinity.


Le morceau Bloody Angel mérite d’être mis en avant par rapport au reste des morceaux. Poème sombre agrémenté de voix douces, ce titre plutôt inattendu, compte tenu du reste de l’album, s’intègre parfaitement dans cette bombe musicale.

Grosse surprise que la reprise de Something In The Way de Nirvana, tout aussi lent et ambiant, un peu déroutant quand on s’accroche à la qualité de l’original. Dans le même temps, je souligne l’audace d’avoir osé reprendre un morceau comme celui-là en y apportant une touche personnelle. On peut y retrouver une atmosphère présente chez Ghost ou H.I.M.


Tout est à souligner dans la technique vocale et instrumentale d’Avatar, l’album Hail The Apocalypse est une merveille en son genre et laisse présager un brillant avenir au groupe.


Note: 18/20


Bonus:



Et toi, t'en penses quoi du Groovy Circus Death Metal suédois?