Groezrock Pré-show : Stick To Your Guns en special guest !

Devenu une tradition pour le Groezrock, la veille du festival laisse toujours place à un concert intimiste dans une petite bourgade non loin de là : environ 4km pour être plus exact. Le type d’affiche change d’une année mais en offrant toujours une grosse tête d’affiche : parfois un groupe qui joue le lendemain au festival, parfois un groupe qui en fait sa seule date belge. Cette année, ce n’est ni plus ni moins l’un des plus gros groupes hardcore de cette cuvée 2017 qui nous faisait l’honneur de jouer dans un club d’une capacité de maximum 350 personnes : Stick To Your Guns ! Accompagné de 5 autres groupes dont deux jouant également au festival ensuite : Red City Radio et Belvedere. Le tout pour 8€ ! Franchement, comment pouvait-on rater ça ?

Le concert ouvrait ses portes à 18h30, soit presque en même temps que l’ouverture du camping du festival en tant que tel. Fallait-il prendre le risque de s’installer au camping et faire la route ensuite jusqu’au concert avant de retourner ensuite au camping ? Fallait-il arriver directement au concert et prendre ensuite la route vers le camping, quitte à être au fond du camping ? Nous avons opté pour la seconde solution. Une solution que l’on ne regrettera finalement pas !

A 18h, nous avons pu récupérer nos bracelets. Un bête bracelet KBC rose mais ça faisait toujours un bracelet pour ce weekend ! La salle est petite et la scène minuscule : ça va être splendide. Le premier groupe à monter sur scène s’appelle Pas de Chance. Et on peut le dire, ils n’ont pas eu de chance… Leur show a débuté dans l’indifférence la plus totale avec un public qui pensait sûrement qu’ils étaient encore occupé au soundcheck. Ces petits jeunots n’avaient que 25 minutes de set et c’est tant mieux : leur pop-punk hyper répétitif n’était pas des plus entraînants. Line Out, après un rapide line-check, n’ont pu faire beaucoup mieux. Retour au bar tout en remarquant que Stick To Your Guns étaient enfin arrivés sur place : vu leur mine effacée, la route depuis l’Espagne a dû être longue…

Dernier groupe avant les stars de la soirée : Red City Radio. Le niveau de la soirée est clairement monté dans un cran : on a enfin en face de nous un groupe que plus de 5 personnes dans la salle connaissent. Le punk-rock’n’roll à 4 voix est plutôt entraînant avec quelques titres qui restent facilement en tête. Ca réchauffe l’ambiance, ça réchauffe la salle et surtout, ça nous réveille enfin. Nous sommes fin prêts pour nos potes de L.A ! Contrairement aux concerts précédents, la salle ne se vide pas beaucoup et les fans viennent s'agripper au premier rang. A leurs risques et périls. La scène ne fait même pas 50cm de haut et est à peine assez large pour contenir le backline minimum. Pour le backdrop, on repassera mais sincèrement : on s’en fiche !

Le groupe avait laissé entendre sur les réseaux sociaux qu’il offrirait une set-list différente du reste de la tournée avec Parkway Drive : on s’en doutait un peu vu qu’ils avaient ce soir droit à une heure de set contre 30 minutes sur les 30 derniers jours. A quoi pouvait-on s’attendre ? Des surprises comme Left You Behind ou This Is More ? On ne saura jamais. Exténués, le groupe a enchaîné les morceaux et a réduit de presque moitié la set-list initialement prévue. Des classiques comme Bringing Your Down sont même passées à la trappe. Débutée sur Nobody et finie sur Against Them All, leur show est passée à vitesse grand V. On n’a pas vu le temps passer : malgré la fatigue, le groupe a donné tout ce qu’ils avaient et le public leur rendait bien la pareille. Malgré la minuscule scène, les stage-dives étaient tout de même possibles : il fallait juste faire la file en quelque sorte. Même les discours de Jesse ont été très courts.

Au final, on est reparti un peu frustré de ce concert. On s’attendait à avoir un concert spécial dans une petite salle comme ils n’en font plus chez nous avec en plus un prix d’entrée dérisoire. Et finalement, on a eu droit à un concert de 35 minutes maximum avec un groupe en fin de tournée et une set-list trop classique. Qualitativement, le concert était bien mieux que ce que certains groupes en forme proposent malgré tout. Mais quantitativement, on était en droit d’espérer bien mieux. Qu’ils se reposent bien car le lendemain, ce n’est pas quelques centaines mais bien quelques milliers de personnes qui les attendent de pieds fermes !

Et pour la petite histoire, nous avons fait l’impasse sur Belvedere qui clôturait la soirée. Il y avait encore un campement à installer à 4km de là ! Et nous avons eu de la chance : un taxi avait flairé le bon plan et attendait devant la salle pour conduire les kids au festival. Un trajet 4 étoiles jusqu’à 300m du festival pour trouver un emplacement à 50m de l’entrée. Une fin de soirée parfaite en somme qui allait durer jusqu'à 4h du mat’ avec la soirée prévue dans la zone 24 du camping où on a pu bouger et danser sur tous les titres metal / hardcore / punk de notre tendre jeunesse !