La set-list de rêve de : Architects

Un lundi sur deux, nous choisissons un groupe pour lequel nous imaginons la set-list que nous rêverions d'avoir en concert. Le groupe en question est toujours choisi car il est au centre de l'actualité de par un nouvel album ou un événement en particulier. Aujourd'hui, c'est Architects qui a été choisi. Malheureusement. Car si le choix s'est naturellement arrêté sur eux, c'est en l'honneur de Tom Searle qui nous a quitté il y a un peu plus d'un an, le 21 août. Ce jour-là, c'est un des musiciens les plus doués de sa génération qui nous a quittés. Mais tout n'est pas noir car le groupe a confirmé, après un an de tournée intensive en son honneur, que le groupe continuait, que la composition d'un nouvel album avait déjà commencée et en plus de cela, ils viennent d'annoncer la plus grosse tournée en salle de leur carrière en tête d'affiche. Cet article est pour toi, Tom, le grand architecte que tu étais.

A cette occasion, nous avons convié Adrien, guitariste du groupe belge Wolves Scream, que nous vous conseillons vivement d'écouter si ce n'est pas encore fait, et bien évidemment grand fan du groupe british. Un groupe qui a toujours énormément compter pour lui. Adri, la parole est à toi !

Tout d’abord merci à toi, Pierre, pour m’avoir donné l’occasion de participer à la rédaction d’un article sur un groupe qui représente beaucoup pour moi. Architects est une influence constante dans ma vie et « carrière » de musicien pour de nombreuses raisons.

Le décès brutal de leur guitariste, Tom Searle, aura été comme un coup de massue pour moi et, je pense, de nombreux fans. J’ai rarement été aussi touché par le décès de quelqu’un que je ne connaissais pas « personnellement ». Il aura été un véritable mentor et bel exemple de leçon de vie.

Concernant le groupe et après cette tragédie, la manière dont ils enchainent les concerts, sans jamais oublier de faire honneur à Tom, est admirable. Etant moi-même dans un groupe et entouré d’amis qui sont comme une seconde famille, je ne peux même pas imaginer l’état dans lequel ils doivent être avant chaque concert. Même si le soutien du public est impressionnant, chaque concert doit probablement rester émotionnellement difficile pour eux… Pourtant ils sont toujours là et je l’espère, pour encore un long moment.

Tout cela pour dire que choisir 15 morceaux pour une setlist de « rêve » relève de l’impossible mais bon, s’il faut vraiment le faire… voici les morceaux que j’aimerais absolument voir dans leur setlist live :

Nihilist : Parfaite entrée dans la matière, c’est leur intro actuelle issue de leur dernier album. Une première chanson qui envoie du lourd dès le début. Parfait pour démarrer le set.

Naysayer : Première chanson sortie de “Lost Forever // Lost Together”. Quand j’ai écouté cette chanson je me suis pris une grosse claque, un son plus lourd que "Daybreaker" qui était déjà une merveille. Sam Carter qui explore un nouvel horizon vocal, une chanson puissante du début à la fin. Je la mets donc en second sur la setlist car elle est une bonne suite à Nihilist.

Alpha Omega : Retour à l’album “Daybreaker”, un accordage un peu moin agressif mais la chanson n’en est pas moin puissante. Cet album aura été une plaque tournante pour Architects et Alpha Omega fait partie des gros titres de cet album.

The Devil Is Near : C’est probablement l’une des chansons qui doit leur tenir à cœur. Une chanson avec un message fort : le combat des océans de Sea Shepherd. Une cause que le groupe défend sans cesse. Elle permet au public, via ses « gang vocals » de s’impliquer dans cet cause et c’est un bel hommage à ces personnes qui se battent jours et nuits pour défendre le monde marin. Le discours de Sam en live amène sincèrement à réfléchir...

Broken Cross : Chanson incontournable de “LFLT”. Une ambiance envoutante avec un chant prenant au tripes c’est ce que je retiens de cette chanson.

Follow The Water (interlude live) : C’est pour moi la chanson qui a lancé le groupe vers 2009/2010 et c’est pour la même raison qu’elle ne peut que figurer dans leur set. Seulement à choisir, je la préfère sous forme d’interlude comme pendant leur tournée “All Our Gods Have Abandoned Us” où l’on avait droit à un début de chanson au son Post-Rock pour arriver sur le fameux refrain en cœurs repris par tout le public. Un bon moment pour une petit souffle dans le set.

Gravedigger : Pour reprendre le set en douceur avec une intro clean, cette chanson fait également partie des incontournable de “LFLT”. Sur cette chanson, nous avons eu droit à un nouveau son encore plus lourd, un accordage encore plus bas et cela aura été une des nouveautés de cet album.

Downfall : Cette voix de Sam sur le refrain, des frissons à chaque fois que l’écoute… Cette chanson est pour moi l’un des gros titres de leur dernier album. Puis ce clip aussi, vraiment de la bombe !

Devil’s Island : La première chanson qui a été sortie pour nous présenter Daybreaker. Un tout nouveau son pour le groupe avec des guitares dissonantes et puissante à la fois. Un message fort, bref une chanson qu’on ne peut ignorer.

Cancer : Une chanson qui me tient particulièrement à cœur à propos d’une maladie face à laquelle nous sommes tous confronté, directement ou non. Tom l’a écrit lorsqu’il a appris qu’il était malade, c’est pourquoi je trouve que cette chanson doit faire partie de leur set.

Early Grave : LA chanson incontournable, qui je pense, est encore présente dans chaque set depuis sa sortie. Peu importe la durée de set, on retrouve toujours Early Grave. C’est une perle de “Hollow Crown” avec une fin à fendre une fosse.

Memento Mori : La première fois que j’ai écouté cette chanson, je n’ai pas compris. Je me suis dit qu’il y avait surement un problème sur l’enregistrement. Puis au fur et à mesure des écoutes, elle est devenue une de mes préférées. Je pense qu’elle n’a encore jamais été jouée en live. C’est pourquoi je la place dans ce set, j’aimerai avoir la chance de l’entendre au moins une fois, tout comme lors de la tournée “LFLT” où on avait eu droit à la magnifique instrumentale Red Hypergiant et à une impressionnante prestation vocale sur The Distant Blue.

Les trois dernières chansons sont pour moi les plus gros titres du groupes à l’heure actuelle et c’est pourquoi je les places en fin de set. Le meilleur pour la fin

A Match Made In Heaven : Après “LFLT”, je ne pensais plus qu’il était possible de se ramasser une claque pareille. Pourtant chose faite avec cette chanson. De nouveau, un message fort sur les politiques. Une prise de position du groupe que l’on retrouve dans nombreuses de leurs chansons et qui leur a même parfois valu des blâmes auprès du public. Bref, moi j’en ai pris plein la tronche du début à la fin.

These Colours Don’t Run : Faut-il vraiment écrire pourquoi cette chanson mérite sa place dans le 15 de rêve ? #youfuckingpigs

Gone With The Wind : Je terminerai donc cet setlist par cette même chanson qui termine leur set actuellement, un bel hommage à Tom. Terminer par là où tout a commencé, je ne vois tout simplement pas cette chanson ailleurs.

Cette setlist aura été un choix vraiment difficile. Il manque au moins encore 15 chansons pour créer mon set de rêve. On peut remarquer que je n’ai choisi aucune chanson de “The Here And Now” qui, tout en restant un bon album, est clairement en-dessous du niveau des 4 autres les plus connus. Bref, rendez-vous le 1 février 2018 à l’AB pour voir si j’ai raison.

Set-list d'Adrien : Nihilist - Naysayer - Alpha Omega - The Devil Is Near -  Devil's Island - Broken Cross - Follow The Water - Gravedigger - Downfall - Cancer - Early Grave - Memento Mori // Rappel : A Match Made In Heaven - These Colours Don't Run - Gone With The Wind.

Pour être honnête, je n'étais pas un grand fan de Architects à la base. Ils avaient sorti quelques titres vraiment bons mais je n'avais pas accroché, que ce soit sur un disque au complet ou en live lorsque je les ai vus pour la première fois au Groezrock 2012 où le son ne rend de fait pas toujours honneur aux groupes. Quoi qu'il en soit, j'étais parti à la moitié du set... quelque chose qui me paraît invraisemblable maintenant. Le 11 mars 2014 a marqué un énorme tournant dans la carrière du groupe. Cette date représente la sortie de leur 6è album "Lost Forever // Lost Together" : la huitième merveille du monde. Ce disque est un bijou unique, il n'y a aucun morceau à jeter et quasi tous sont des tubes en puissance. De nombreuses personnes sont devenues fans du groupe à partir de ce moment-là, moi y compris. Le dernier album en date, "All Our Gods Have Abandonned Us", est un très bon album également mais "LFLT" est le point culminant de la carrière du groupe, son chef d'oeuvre et même s'il s'en approche encore, il y a peu de chance de revoir un disque d'un tel niveau dans la discographie du groupe... ou d'un autre groupe.

Ma première idée, un peu simpliste, était d'imaginer une set-list avec les 10 titres de "LFLT" complété de 5 titres parmi les meilleures issues des autres albums. Mais ça n'aurait pas fait honneur ni au talent de Tom Searle, ni au talent du reste du groupe. Au final, ce sont 6 titres de "Lost Forever // Lost Together" qui se retrouvent dans cette set-list pour 4 de "All Our Gods Have Abandoned Us". A ma grande surprise, après ré-écoute pendant plusieurs joueurs de la discographie du groupe originaire de Brighton, 4 titres de "Daybreaker" se retrouvent parmi les 15 élus : à côté des classiques toujours joués en live ou presque (These Colors Don't Run, Alpha And Omega, The Devil's Island) s'est rajouté Feather Lead : rythmique bien plus old-school, une grosse ligne de basse parfois soliste, une voix presque claire de Sam. Un morceau auquel je n'avais pas du tout accroché il y a 5 ans. Mais ça, c'était avant. Enfin, au rayon des choix, je rajouterai Hollow Crown, du même nom que l'album. Un grand moment de douceur mettant en avant plus la voix de Sam cette fois-ci. Un titre que je n'ai jamais entendu en live et que j'aimerais beaucoup avoir au moins une fois. 

Quant à l'enchaînement, j'ai voulu varier les ambiances correspondant à chaque période du groupe tout au long du concert. Le récent A Match Made In Heaven ferait une mise en bouche parfaite tandis que Gone With The Wind ne peut que clôturer la set-list : quel meilleur choisir ? Depuis 2014, These Colors Don't Run a été baladé à chaque coin du concert par le groupe : en second, en troisième, en clôture, durant le rappel... etc. En clôture du concert avant rappel serait une très bonne place pour finir en apothéose avant un faux rappel.

Set-list de Pierre : A Match Made In Heaven - Cancer - Colony Collapse - Naysayer - Alpha And Omega - The Devil’s Island - Gravity - Downfall - Feather Of Lead - Hollow Crown - Red Hypergiant - Gravedigger - These Colors Don’t Run // Rappel : Broken Cross - Gone With The Wind.

Ces deux set-lists ont plusieurs titres en commun (10 sur les 15) mais traduisent une ambiance différente, des enchaînements différents et ne sont pas construites sur les mêmes idées. Quelle set-list vous convient le mieux ? Ou mieux encore, à quoi ressemblerait votre set-list ? Partagez-la avec nous ci-dessous !