Moments : C'était leur moment !

Presque 2 ans jours pour jour après la sortie de leur premier album très réussi “Hopes And Dreams”, Moments remettent le couvert ce samedi 27 mai pour fêter dignement la sortie de son successeur, “Outlast”. Pour ne pas fêter cela tout seul, pas moins de 5 groupes avaient été convié à la fête : Wolves Scream, Ashes, Access Unlocked, Walls et Royce. Leur but était de chauffer la salle mais le soleil s’en est chargé pour eux !

Le thermomètre dépassait encore allègrement les 30 degrés en fin de journée mais les concerts débutaient à 18h et comme dit le dicton : “Support your local scene” ! Malheureusement, peu de monde ont répondu à l’appel si tôt. Certainement étaient-ils encore cachés à l’ombre dans leur maison en attendant que le soleil se calme. Devant la scène du Jh De Stip, seule une quinzaine de motivés étaient présents pour (re)découvrir les jeunots de Royce, groupe de la région. Malheureusement, la sauce n’a pas pris pour leur metalcore. Mais ils sont jeunes, motivés, arrivent à développer une certaine image sur leur réseaux sociaux : le temps et la maturité feront peut-être bien leur travail. Une petite demi-heure de changement de plateau et c’est au tour des Anversois de Walls de monter sur scène malheureusement sans leur chanteur habituel retenu au travail. Mais heureusement son remplaçant s’est plutôt bien débrouillé pour mettre à l’honneur le hardcore / mathcore de ses 4 acolytes. Tout droit inspirés de formation telles que The Dillinger Escape Plan et Stray From The Path, les jeunes flamands ne se sont pas laissés décourager par la chaleur étouffante ni le peu de public présent devant eux. Un guitariste qui ne tient pas en place, un bassiste qui grimpe sur son ampli, un batteur qui martèle ses fûts, une grosse énergie en live : on pourrait entendre parler de ce groupe assez souvent à l’avenir !

©Walls. Photos par BRSA Media pour MusicAll.


Le niveau monte ensuite d’un cran avec l’arrivée sur scène des Louvanistes de Ashes, un des groupes hardcore qui se montrent le plus en ce moment : premières parties de luxe (H2O, Stick To Your Guns, Trapped Under Ice), tournées européennes, nouvel album. L’actualité est chaude et sans être pour autant révolutionnaire, leur hardcore arrive à faire mouche. Souvent. Mais pas ce soir. Le public, un peu plus présent que pour les 2 premiers concerts du jour, reste de marbre, collé aux murs et sûrement encore K.O. à cause de la chaleur. Dommage pour leur frontman Stijn et ses collègues qui ont en tout cas fait le job sur scène. Une scène qui allait ensuite être foulée par le seul groupe francophone de cette release-party : Wolves Scream. Bref, ce qui se fait de mieux ou presque dans la scène metal wallonne. Récemment confirmés pour de nouveau jouer au Graspop Metal Meeting et après une release soldout à l’AB Club, les Namurois ont parfois encore du mal malgré tout à s’exporter en Flandres. Mais ce concert ne leur aura pas permis de prendre la réelle température de leur succès auprès d’un public flamand. Du moins, pas comme espéré car au premier sens du terme, on dépassait encore les 30 degrés dans la salle. Avec leur nouvel album "Vestiges" largement mis à l’honneur (9 titres sur 11 d’après la set-list), Lio et sa bande n’auront pas réussi à convaincre la centaines de personnes présentes devant eux. C’est ainsi que leur hymne Brothers, pour ne citer que lui, n’a pas eu l’impact habituel. Une prochaine fois peut-être ?

Set-list : Frgmnts, Mirrors, Humans, Oathbreaker, Giants, Hurricane, Void, Crowns (non jouée), Borthers, Honest Hearts et Vices.

©Wolves Scream. Photos par BRSA Media pour MusicAll.


Les stars de la soirée ont décidé de préparer leur set à l’abris des regards : mesdames et messieurs, rideau ! Et une fois le rideau tombé avec finalement peu de changements sur scène si ce n’est la batterie mise en hauteur, c’est directement sur leur nouveau single What If que Moments lancent leur soirée ! Première impression derrière le son de qualité et l’énergie du groupe : ils sont stressés ! Préparer une release-party, faire une grosse publicité, mettre les petits plats dans les grands pour le disque en question... il s’agit d’assurer derrière. Et pour être sûr de se mettre la salle dans la poche, c’est avec un de leurs plus gros tubes Our Dreams qu’ils ont enchaîné. Malheureusement, le public est encore très calme et seule une poignée de fans viennent chanter au premier rang laissant Dries un peu seul. Ce dernier a dû à maintes reprises motivé le public à venir chanter, mosher, faire des stage-dives… etc. Ce manque d’engouement était assez inattendu vu le succès de leur prestation au Groezrock il y a pile un mois. Ce ne sont pas les quelques fumigènes qui y changeront quelques choses. Les titres s’enchaînent en offrant à la fois des morceaux du nouvel EP “Outlast” joué en intégralité, des morceaux de l’album “Hopes And Dreams” et du premier EP “Modern Day Life” mais le public ne bouge pas énormément, se contentant d’applaudir chaleureusement entre chaque titre. La température étouffante toute la journée aurait-elle calmer les ardeurs des fans ? On dirait bien. Et c’est dommage pour Moments qui ont dû être quelque peu frustrés. Mais cette frustration n’a en rien mis à mal leur motivation offrant un splendide final The Voiceless et House Of Habits. Quelques disques offerts à des fans, des ballons gonflables pour mettre l’ambiance dans le pit qui s’est un peu ouvert, Dries qui s’en ira sur le bar pour chanter : il a fallu le temps mais la température a fini par monter et pas seulement grâce au soleil cette fois. Et c’est avec Break The Chains en rappel que cette soirée s’est finalement terminée. A noter le petit dab discret de Dries pour clôturer sa soirée avec le sourire !

Set-list : What If, Our Dreams, All It Takes, Crossroads, Modern Day Life, Lost Souls, The Architect, Our Faults Our Failures, The Voiceless, House Of Habits et Break The Chains.

©Moments. Photos par BRSA Media pour MusicAll.


La chaleur a malheureusement joué un mauvais tour à Moments pour leur release party. Sans quoi, le public aurait certainement été plus chaud… mais qu’ils se rassurent, leur nouvel EP est un petit bijou et même s’ils étaient plutôt stressés en début, ils ont confirmés tous les espoirs placés en eux.  Après le Groezrock et cette release-party, c’est le Jera On Air qui les attend avant certainement de voir plus haut !