Notre top 10 du Jera On Air 2019

Ces 27-28-29 juin avaient lieu le Jera On Air. Un festival hollandais devenu une référence dans la scène metalcore-hardcore-punk rock en Europe. Et comme chaque année, l'affiche était une des plus belles de l'été ! Si nous avons assisté à près de 30 concerts sur le weekend - nous n'étions pas présent le jeudi -, certains resteront gravés plus longtemps dans nos mémoires. Voici donc notre top 10 du festival !


10. Landmvrks

On commencé ce top avec la bonne surprise de ce samedi midi. Alors, oui, on avait déjà vu le groupe et on savait qu'ils étaient très bon en live. Néanmoins, on ne s'attendait pas à un tel show, encore moins de la part du public déjà très présent malgré la chaleur insoutenable. Pendant 30 minutes, les Marseillais ont présenté leur nouvel album comme il se doit et prouver qu'il faudrait compter sur eux à l'avenir ! Ca tombe bien, il se murmure qu'ils seront de retour chez nous fin d'année...

9. Brutus

Ils sont partout. Nous aussi. Ils sont Belges. Nous aussi. Impossible donc ne pas assister au groupe belge tendance du moment qui s'exporte également très bien à l'étranger ! Prévus en début d'après-midi le samedi sur la seconde scène, le trio a rapidement prouvé aux courageux qui ont bravé la canicule qu'ils n'étaient pas venus pour rien. Une batteuse chanteuse, ça ne court d'ailleurs pas les rues. Notre verdict ? On reviendra les voir en salle pour une expérience totale (et avec de la clime) !

8. Employed To Serve

Ce groupe est décidément partout. Sans venir à un concert ou festival rien que pour eux, c'est déjà la 4è fois en 2 mois qu'on les voit et la 7è fois en 6 mois si on compte les 3 concerts du mois de décembre avec Stick To Your Guns. Nous les avons vus au Groezrock en avril, au Slam Dunk, au All Points East et maintenant au Jera On Air. Et à chaque fois, on se prend une grosse claque toujours meilleure. Malheureusement en clash avec Madball et légèrement avec Whitechapel sur l'horaire, nous ne verrons que 2 morceaux. Et de loin. Le troisième scène du festival, la Buzzard Stage, même si elle a été revue à la hausse depuis 2017, est toujours trop petite. Et avec la canicule de ce weekend, ça devient un vrai four. Il serait temps d'agrandir encore un peu cette scène !

7. Polar

Une des surprises pour nous de ce top 10 car nous n'aurions pas misé une pièce sur eux avant le festival. Le groupe semble toujours chercher la meilleure recette pour leur musique et le succès du groupe stagne depuis quelques années. Toutefois, le concert en cette fin d'après-midi dans la mini scène du festival confirmera que le groupe a une fan-base toujours aussi solide. Il fait chaud, le chapiteau est plein à craquer (des centaines de personnes assistent au concert depuis l'extérieur du chapiteau), il n'y a pas de barrières pour séparer le groupe du public : tous les ingrédients pour un bon concert hardcore étaient réunis. Et pendant 30 minutes, Polar ont mis le feu et si on avait eu un thermomètre sous la main, il aurait sûrement indiqué 45 - 50 degrés. Pour la qualité du show malgré la chaleur : chapeau les gars. Pas sûr qu'on aurait tenu.

Crystal Lake @ Jera On Air. Credits : James K. Barbosa / BRSA Media.


6. Beartooth

Certains s'étonnent du succès du groupe de Caleb Shomo actuellement mais à y regarder de plus près, ils ont connu une évolution assez logique et en sont déjà à leur troisième album. Et quel album ! Résolument plus rock tout en gardant cette énergie digne d'un ours affamé, "Disease" a confirmé qu'il faudrait compter sur Beartooth pendant de longues années. Et le concert de ce vendredi après-midi l'a confirmé, malgré un set raccourci de 10 minutes suite à un problème de communication entre le festival et le groupe. Beartooth seront de retour début 2020 pour leur plus gros concert en tête d'affiche sur notre territoire, au Trix !

5. Crystal Lake

Vous cherchez l'avenir du metalcore ? Ne cherchez plus. Avec les Japonais, c'est tout trouvé. La preuve : ils seront en tête d'affiche du prochain Never Say Die Tour qui passera le 14 novembre à Hasselt. Malgré l'heure, 14h40 sur la Main Stage, le chapiteau est bien rempli et surtout hyper motivé pour découvrir les titres de leur nouvel album "Helix" en live. Et autant le dire, les 40 minutes sont passés en un éclair. Ils étaient déjà là l'an dernier ? On sait de source sûre qu'ils seront en Europe l'été prochain & on n'est pas contre les revoir au JOA 2020. Pas vous ?!

Crystal Lake @ Jera On Air. Credits : James K. Barbosa / BRSA Media.


4. Sum 41

Vous aimez les karaokés entre copains ? Vous aimez écouter les titres qui ont fait votre jeunesse ? Vous aimez vous rappeler l'époque des American Pie ? Vous aimez vous imaginer en couple avec Avril Lavigne ? Dans ce cas, vous devez adorer Sum 41 ! Ca tombe bien, ils étaient présent au Jera On Air et cette année et si leur concert d'une heure n'était pas surprenant sur le papier, ce fut jouissif au possible dans la fosse ! Deryck en chef d'orchestre a guidé le public - parfois un peu trop - et ses acolytes pour nous faire vivre un set magique entre morceaux récents et morceaux cultes.

3. Enter Shikari

Appelés en renfort pour remplacer Architects, Rou et ses acolytes ne pouvaient pas livrer le même show qu'en 2018 où ils étaient déjà en tête d'affiche. Ce ne fut heureusement pas le cas ! Avec plus de vieux titres sur la set-list, le quatuor a livré un set énergique au possible comme ils savent si bien le faire. A la fin du weekend, qui parlait encore de l'absence d'Architects ? Pas grand monde. Et c'est en partie grâce au set d'Enter Shikari en clôture de cette première journée de festival.

2. Fever 333

Nous les avions découverts en live en novembre dernier en première partie de Bring Me The Horizon et leur réputation de bêtes de scène, déjà bien connue via leurs groupes précédents, n'est plus à prouver. Leur premier album envoie la sauce et la trio a déjà quelques gros tubes comme "Made An America" ou " Burn It". Malgré cela, est-ce que l'on s'attendait à un tel show ? Honnêtement, non. Dès les premières notes du set, sur "Burn It" justement, on a de suite remarqué que ce serait un concert de folie ! Un chapiteau presque rempli, un public qui connait les morceaux sur le bout du doigt et, évidemment, un groupe qui ne tient pas en place. La folie va grimper de morceau en morceau. Et pas que ça ! Les musiciens aussi vont grimper et on ne reverra jamais le guitariste, disparu sur le sommet du chapiteau. Certes, un peu surjoué mais tellement jouissif. Vous souhaitez les revoir en salle cet automne ? Il faudra aller voir ailleurs qu'en Belgique puis le Zappa qui a tout de même une capacité d'environ 900 semaines a affiché soldout en seulement 3 semaines !

Crystal Lake @ Jera On Air. Credits : James K. Barbosa / BRSA Media.


1. Parkway Drive

Avant d'écrire cet article, on se disait que ce serait tout de même bien de ne pas faire cliché & de ne pas avoir les têtes d'affiche comme meilleurs groupes du weekend. Mais en y regardant de plus près, difficile de faire autrement ! Les Australiens ont délivré un set 5 étoiles qui a littéralement mis le feu à la Main Stage du Jera On Air. De leur arrivée à travers la foule telles de vraies rock star à leur énergie incroyable durant 1h15 sur scène en passant par les nombreux artifices sur scène, on pouvait difficilement espérer mieux... à part la présence de Carrion dans la set-list ?! Tellement absorbés par ce show passé à vitesse grand V que l'on n'a pas remarqué le soir-même l'absence de ce tube qui a porté le groupe vers les sommets que l'on connait actuellement. Mais finalement, ce n'était pas dérangeant. Le quintet a tellement de tubes à son actif qu'il leur faudrait un set bien plus long.


Ce top 10 est celui de la rédaction et tient sa part de subjectivité. Nous n'avons évidemment pas assisté à tous les concerts du festival et nous n'étions pas présents non plus à la pré-festival le samedi (Bury Tomorrow, Deez Nuts, Our Hollow Our Home, Shvpes). Si votre 10 est différent - ce qui sera sûrement le cas -, partagez-le en commentaire ! On est curieux de voir comment vous avez vécu votre festival !