PVRIS - All We Know Of Heaven, All We Need Of Hell

La sortie du premier album de PVRIS "White Noise" en 2014 avait eu l'effet d'une bombe dans la scène alternative. Un succès total avec des tubes à la pelle (My HouseFire, St Patrick, Holy, White Noise...), une voix unique et bluffante, une atmosphère musicale déjà unique, un visuel très développé. Les prémices d'un succès déjà tout tracé. Du moins, encore fallait-il confirmer avec le second opus : une étape sur laquelle beaucoup de groupes se sont déjà cassés les dents. Pas PVRIS.

Le single You And I sorti en février 2016 nous avait mis l'eau à la bouche. Pensant qu'il serait un premier extrait du second album, il n'en est rien. Ce titre sorti deux ans après le premier disque mais un an et demi avant le second n'était là que pour faire le lien entre les deux en clôturant définitivement la période "White Noise" dont l'emblème inaugurait le clip et en présentant quelques ingrédients forts de "AWKOHAWNOH" avec une présence plus forte de sonorités electro avec une clip entièrement en noir et blanc (ndlr. A noter toutefois que ce titre se trouve sur la version deluxe de l'album "White Noise" sortie en avril 2016) Une vraie réussite !

Très rapidement, PVRIS ont voulu planter le décor : pas moins de 5 titres, soit la moitié du disque, avaient été dévoilés avant la sortie officielle du 25 août ! Que ce soient via les 3 clips ou les 2 visualettes mettant sobrement en image le trio ricain, les photos officielles ou la pochette, seules 2 couleurs sont utilisées : le noir et blanc (avec les teintes de gris qui les accompagnent). A tout ça, on peut rajouter le titre "All We Know Of Heaven, All We Need Of Hell" et on devinera rapidement que ce ne sera pas le disque le plus joyeux de l'année. Ce qui n'empêchera pas de donner le sourire à son écoute.

Le côté "fuckin' crazy" des débuts du groupes avec des titres tels que My House ou White Noise a été quelque peu mis de côté et a laissé place à une noirceur, une musique plus profonde mais toujours aussi énergique : cette énergie se présente simplement sous une différente forme. Pour preuve, le titre inaugural Heaven dans lequel Lyndsey Gunnulfsen prouve encore une fois les qualités vocales qu'on lui prête. Un titre que l'on écoute déjà en boucle. A fur et à mesure que l'on passe de piste en piste, on se retrouve totalement envoûté sans s'en rendre compte. Et pas seulement avec les morceaux déjà dévoilés avant la sortie.

Si What's Wrong reste certainement LE gros tube de ce "AWKOHAWNOH", on notera notamment Same Soul, plus soft et quelque peu plus gai que d'autres titres. Il ne faudra qu'une écoute pour que sa douce mélodie ne quitte plus nos oreilles. Walk Alone et l'utilisation de harpes jumelée à une rythmique lourde et avec beaucoup d'échos est bon à donner des frissons : preuve supplémentaire de l'atmosphère plus dark souhaité par le trio. Mention spéciale également pour le timbre très aigu de Lindsey sur ce morceau. On replongera également dans l'époque "White Noise" avec le très énergique No Mercy et son tempo très soutenu.

En 43 minutes, PVRIS viennent de passer avec brio l'obstacle du second album. Si cela manque parfois d'un peu de folie par moment, aucun titre n'est à jeter. Le groupe ne s'est pas seulement contenté de se créer un univers unique, il a également développé un talent d'écriture hors-norme. La noirceur de ce "All We Know Of Heaven, All We Need Of All" nous envoûte et s'il ne nous emmène heureusement pas en enfer, il nous emmène dans une autre dimension que l'on n'a plus envie de quitter.