"Rock or Bust": classique mais percutant!


Rappelons dès le départ que ce 16e album est le premier album enregistré sans le fondateur et guitariste Malcolm Young qui a (définitivement) quitté le groupe pour des raisons de santé. Comme si un problème ne suffisait pas, Phil Rudd, le batteur, s’est vu inculpé de menaces de mort et de possession de drogue par la justice néo-zélandaise… 

Lecture lancée, volume monté à fond, on s’éclate directement les tympans sur la plage titulaire : Rock or Bust. On ne va pas se le cacher, ce morceau est un retour aux fondamentaux, la marque propre d’AC/DC. Qu’importe, on ne peut pas s’empêcher un bon headbanging pendant 3 minutes. Ce morceau ferait replonger les plus âgés d’entre nous dans leur tendre adolescence en se rappelant les grands titres qui ont fait la gloire du groupe !

S’enchaînent les titres et on ne peut s’empêcher de trouver plusieurs (et flagrantes) similitudes avec les morceaux de l’album précédent (Black Ice). Notamment Rock the blues away qui rappelle Anything goes, c’est assez indéniable. Une petite déception présente sur plusieurs morceaux : le manque de créativité d’Angus pour les soli. Ce diable court sur pattes nous a habitués à bien mieux que ça! Rock The House vient sans doute nous rappeler les influences bluesy rock façon Led Zeppelin mais n’arrive pas à convaincre malgré un excellent riff à la guitare.

Niveau chant, Brian Johnson est toujours fidèle à lui-même, des graves (Dogs of War) aux aigus (tous les autres morceaux). Criard et puissant (pour son âge), celui qui a succédé à Bon Scott affiche toujours une forme vocale olympique après 34 ans au sein de la formation australienne.

Certains diront qu’ils attendaient plus, d’autres diront que cet album est un retour aux sources comme ils le voulaient ! Historiquement inscrit comme le premier album sans un membre fondateur, Rock or Bust est inscrit dans la lignée des classiques du groupe et fait passer l'énergie nécessaire pour faire bouger les rockeurs!

 

NOTE: 14/20

(Plus d'infos suivront concernant la tournée mondiale qui passera notamment par la Belgique. Un concert sera "joué en plein air pour de meilleures conditions" selon Angus Young lui-même)