Stick To Your Guns : Jusqu'où iront-ils ?

D'un garage en Californie à l'Ancienne Belgique de Bruxelles. D'un petit groupe hardcore qui cherche sa voie à référence mondiale en hardcore mélodique. De groupe d'ouverture à pointure du Groezrock. La liste de preuves du succès actuel du groupe est longue comme le bras, on s'arrêtera donc là. Mais une chose est sûre : la carrière de Stick To Your Guns est déjà plus que réussie et ils continuent de grimper les échelons avec leur dernier album en date, True View. Une petite merveille, une de plus, qu'ils sont venus présenter pour la première fois en Belgique. Et malgré les problèmes vocaux de Jesse, ce fut une réussite, encore une !

Ouvrir une soirée n'est jamais facile, même quand on s'appelle First Blood avec 15 ans de carrière derrière soi. Surtout lorsque l'on est un groupe assez différent du reste de l'affiche. Pas de quoi démotiver Karl et ses acolytes pour autant ! Leur dernier album "Rules" bien mis en avant, autant par leur backdrop que par la set-list, le groupe envoie la patate et incite au mosh-pit, circle-pit et autres sing-along. Avec plus ou moins de réussite. Etant donné le contexte, cela aurait pu être pire ! Il a fallu attendre 7 ans pour avoir avoir un nouveau disque mais cela en valait la peine : plus varié, avec un son plus moderne aussi, leur nouvelle signature sur Pure Noise Records se justifie pleinement. En 30 petites minutes, le quatuor californien aura fait de son mieux pour réveiller la fosse en ce dimanche soir. Mais il faut bien l'avouer, on les préfère dans des clubs plus petits comme lors de leur splendide concert au regretté DNA à quelques pas de l'AB en 2014. A cause de ses problèmes vocaux, nous n'aurons pas non plus droit à un featuring de Jesse (Stick To Your Guns) sur Rules Of Conviction.

© Pierre Bauduin.

La soirée prendra ensuite une toute autre tournure avec Silent Planet suivi de Being As An Ocean. Après des tournées européennes en support de For Today puis Hundreth, les voici cette fois en première partie de Stick To Your Guns : une belle ligne de plus sur le CV. Leur metalcore ambiant et leurs mélodies se veulent aussi touchants que leurs textes se veulent engagés : du suicide au racisme en passant par la schizophrénie et le syndrome post-traumatique qui touchent bon nombre de militaires revenus au pays. Mais à côté de ces beaux textes, il faut également proposer une musique de qualité et si le travail ici est indéniable, cela ne touche pas forcément tout le monde. En ce qui nous concerne, c'est un échec. Si elle a plu aux quelques fans présents, leur prestation paraissait assez plate et n'aura finalement pas réussi à plus réchauffer la salle que First Blood

Le troisième groupe à tenter de faire monter la température est donc Being As An Ocean qui a déjà plus un statut de pointure et plus de fans présents ce soir, même si la majorité des personnes présentes est là bien évidemment pour STYG. Devant une fosse bien compacte, Joel et Michael au chant, aidés derrière par Tyler et Ralph, ont distillé leurs douces paroles et mélodies pendant 45 minutes. Nombreux sing-alongs, quelques stage-dives : l'ambiance est déjà plus au rendez-vous. Mais tous les goûts sont dans la nature n'est-ce pas et cela ne peut donc plaire à tout le monde : trop de mélodie tue la mélodie. Toutefois, on ne regrettera pas d'avoir ré-entendu leur tube The Hardest Part Is Forgetting Those You Swore You Would Never Forget en clôture de set ! Un bon tremplin avant de voir la soirée monter d'un sérieux cran.

Set-list : OK, Dissolve, Black & Blue, L'Exquisite Douleur, Death's Great Black Wing Scrapes The Air, Glow, Thorns, How We Both Wondrously Perish, The Poets Cry For More, The Hardest Part Is Forgetting Those You Swore You Would Never Forget. 

© Pierre Bauduin.

Vers 21h15, les lumières s'éteignent une dernière fois pour lancer l'intro 3 Feet From Peace : un son de batterie préparé aux petits oignons avec un mix général de qualité. A ce niveau-là, comme presque toujours à l'AB, zéro problème à signaler ! La fosse est décidément très compacte dans cette configuration peu habituelle de la salle : fosse totalement ouverte mais pas les gradins donc une capacité qui dépasse les 900 de l'AB Box mais qui n'atteint évidemment pas les 2000 places de la grande salle en configuration complète. Mais ce ne sont que des détails : l'énergie et la motivation du groupe reste la même devant 200 ou 2000 personnes. De même pour le public. 

Le très bon "True View" est évidemment mis à l'honneur avec 5 titres ce soir dont le déjà culte Married To The Noise mais aussi You Are Free ouThe Sun The Moon Truth. Des titres cultes, finalement, nous n'aurons que cela ou presque dans cette set-list raccourcie de 3 titres à cause des problèmes de voix de Jesse. Et à vrai dire, bon nombre de personnes aimeraient pouvoir encore chanter ainsi avec des problèmes de santé : n'est-ce pas Oli Sykes ?! Le doublé Nobody / What Choice Did You Give Us aura définitivement réveillé la foule et le pit et libéré l'envie des stage-dives, de fait pas une habitude dans cette salle. Mais un des morceaux les plus attendus par le public et également de Josh pour qui le breakdown de cette chanson est pour lui un des meilleures moments du show est Doomed By You, petit bijou dévastateur de 135 petites secondes sorti sur "True View" et qui sera joué sans finesse ce soir ! 

Concert de Stick To Your Guns oblige, nous aurons droit à quelques discours de Jesse sur les maux qui nous entourent, les politiciens qui n'en font qu'à leur tête, l'importance de ne pas laisser le sexisme, le racisme ou le fascisme entrer dans nos vies. Comme dit le dicton : "It's more than music". Ceci pourrait même être le slogan de toute cette soirée placée sous le signe de la réflexion sur soi-même, sur le monde qui nous entoure, sur les bons choix à prendre et de profiter de notre vie. Une vie, comme le rappelle Jesse, où rien ne nous appartient vraiment : nous ne sommes que de passage. A nous de faire bon usage de notre temps sur cette Terre, qu'il nous reste une journée, un an ou des dizaines d'années à vivre.

© Jaqen Hghar.

L'EP "Better Ash Than Dust" est également représenté par deux titres : le morceau éponyme et The Suspend que Jesse aura un peu plus de mal à interpréter. Toute la discographie est passée en revue à compter de The Hope Division : les deux premiers albums sont définitivement mis de côté. Un choix justifié par Josh au Groezrock en avril dernier : "La plupart des gens connaissent le groupe depuis The Hope Division ou surtout Diamond". Un jour, peut-être, This Is More fera son retour en Europe ! On râle mais finir sur un doublé Amber / Against Them All est tout aussi bon ! L'invasion de la scène par le public sur le final rajoutera un brin de folie à un set passé à vitesse grand V et permis de combler la voix faiblissante de Jesse

En même pas 50 minutes, Stick To Your Guns nous ont encore mis une grosse claque, prouvé tout le bien que l'on pensait d'eux et montré la grosse marge de progression qu'ils ont encore. Après une première à Bruxelles, une première au Graspop l'été prochain avant de revenir jouer dans une Ancienne Belgique complète ? Cela semble être un beau programme. C'est en tout cas tout ce qu'on leur souhaite !