Stick To Your Guns : La légende est en marche !

"En même pas 50 minutes, Stick To Your Guns nous ont encore mis une grosse claque, prouvé tout le bien que l'on pensait d'eux et montré la grosse marge de progression qu'ils ont encore. Après une première à Bruxelles, une première au Graspop l'été prochain avant de revenir jouer dans une Ancienne Belgique complète ? Cela semble être un beau programme. C'est en tout cas tout ce qu'on leur souhaite !". Telles sont les dernières lignes de notre article sur le très bon concert de Stick To Your Guns à Bruxelles le dimanche 26 novembre. Entre temps, ils ont été de fait officialisés à l'affiche du Graspop 2018 et nous sommes retournés les voir à Amsterdam ce 2 décembre. Et nous pourrions conclure en écrivant les mêmes mots : si ce n'est que le show dans la capitale des Pays-Bas était encore meilleur !

Se partageant en alternance le lourde tâche d'ouvrir la soirée, Silent Planet et First Blood avaient donc leurs positions à l'affiche inversées par rapport à la date bruxelloise. Ce sont donc Silent Planet qui ont lancé les hostilités au Melkweg, une très belle salle se trouvant en partie sur l'eau et qui, dans une configuration ovale rappelant l'Entrepot à Bruges, peut accueillir jusqu'à 700 personnes. Ce n'est donc pas une surprise sur ce soir affiche donc soldout ! Et une grande partie des détenteurs des précieux sésames s'étaient donnés rendez-vous dès la première heure au chaud, loin du malheureux degrés celsius de dehors, pour profiter du concert de Silent Planet. Alors qu'ils ne nous avaient pas fait hérisser le moindre poil à Bruxelles, leur prestation de ce soir était bien plus envoûtante. Sans devenir fan, on s'est réconcilié avec ces Ricains et son chanteur, sans chaussure sur scène : courageux de sa part ! Le public a déjà répondu présent dans la fosse, une grosse poignée de fans connaissent les paroles par coeur : le public hollandais est chaud et c'est tant mieux ! 

Après cette agréable mise en bouche, place à la première entrée assez chaude avec First Blood : un groupe presque local pour l'occasion puisque leur guitariste et leur batteur sont tous les deux Hollandais. Seul Carl, front-man, chanteur, tour-manager, merch roadie, compositeur et tête pensante du projet, est américain. En 30 minutes, il aura mené d'une main de maître son groupe et présenté comme il se doit son nouvel album, "Rules", devant un public de novices qui découvraient en live le quatuor californien. Rules Of Justice, Rules Of Crisis, Rules Of Conviction ou le classique Silence Is Betrayal : les morceaux pour se défouler dans le pit étaient légion. Et les quelques motivés ce soit en ont profité : circle-pit, mosh-pit, quelques sing alongs. Carl avait l'air heureux d'être là et ce, même si son ami Jesse, à cause de ses problèmes de voix, ne pouvait monter sur scène pour clôturer le set avec lui sur Rules Of Conviction. Toutefois, il aura eu l'intervention de Chris (ndlr. guitariste de Stick To Your Guns) comme vocal guest de luxe le temps de 5 secondes. De toute façon, nous étions là pour First Blood et nous avons eu ce que nous voulions. Où verra-t-on le groupe cet été ? A Bruxelles ? Ailleurs en Belgique ? Des informations devraient bientôt à ce sujet...

Credits : Arne Desmet - Cardinals Media.

Place désormais à une seconde entrée chaude, presque un plat à lui tout seul tant le nombre de fans présents ce soir était impressionnant. Depuis quelques années, Being As An Ocean est devenu une référence et lorsqu'ils ne tournent pas en tête d'affiche, se muent en special guest de luxe. Le prestation bruxelloise ne nous avait pas épatée non plus et tout comme leurs copains de Silent Planet, leur concert hollandais nous a paru bien plus appréciable. Même si les 45 minutes pouvaient parfois paraître assez longues avec 5 titres issus du dernier album en date, "Waiting for Morning to Come". Mais le final sur The Hardest Part Is Forgetting Those You Swore You Would Never Forget était grandiose et vu l'osmose avec le public, aurait très bien pu être la dernière chansons de ce soir sans que cela nous choque. Mais ce n'était pas le cas. Car, ce soir, Being As An Ocean n'étaient pas les stars de la soirée. Non, les stars ce soir s'appellent Jesse, Josh, Chris, Georges et Andrew. Ou si vous préférez, Stick To Your Guns.

Avant leur montée sur scène, ce sont des classiques qui sont diffusés pour chauffer le public avec en point d'orgue le cultissime hymne de Pennywise : Bro Hymn. Un des grands moments de cette soirée, n'en déplaisent à Silent Planet et First Blood ! Mais la mère de Jesse a également, indirectement, eu son moment de gloire dans la capitale des Oranjes lorsque son message vocal, diffusé sur 3 Feet From Piece (ndlr. Intro du nouvel album "True View" et également introduction de ce concert), a retenti. Malgré du retard dans les préparatifs du concert, le son est idéal et encore une fois, on ne peut qu'être étonné d'entendre Jesse chanter ainsi malgré des problèmes annoncés au niveau des cordes vocales. Un Jesse qui a apparemment retrouvé, en tout cas, en partie de sa superbe perdue vu que le set sera rallongé d'une chanson ce soir par rapport aux derniers jours : le triplé monstrueux pour commencer le concert Married To The Noise / Nobody / What Choice Did You Give Us se retrouve transformer en quatuor avec le rajout de We Still Believe. Tube sur tube, on est déjà claqué ou presque après moins de 20 minutes.

Petite salle pour un groupe de cette envergure et sans barrière : il n'en fallait pas plus pour passer une très très bonne soirée hardcore. Surtout à Amsterdam, non loin du célèbre Quartier Rouge, où on peut certainement trouver du hardcore facilement... mais bref, on s'écarte... d'autant que l'on est à peine au tiers du concert dans notre récit. 

Tournée promotionnelle oblige, le petit nouveau "True View" (dont vous pouvez lire la chronique ICI) est mis en avant avec 5 titres. Mais vu la qualité de ceux-ci, on ne s'en plaindra pas ! Même si - rien n'est parfait -, des titres comme Bringing Your Down nous manquent déjà. You Are Free et ses paroles ô combien pleines de sens est donc le prochain nouveau morceau qui nous est présenté et il rejoint déjà les plus anciens à l'applaudimètre. Une vraie boucherie dans la fosse. Si les acoustiques Left You Behind et The Reach For Me ne refont malheureusement pas leur apparition ce soir, on s'étonne de voir toujours Better Ash Than Dust dans la set-list, point faible, vocalement du moins, de la soirée. Même s'il la chante mieux qu'à Bruxelles, cela reste compliqué pour Jesse. Pourquoi ne pas la remplacer sur la set-list ? This Is More par exemple...

Heureusement, l'énorme Doomed By You est, lui, toujours dans la set-list pour notre plus grand plaisir et celui de Josh pour qui c'est la meilleure chanson du groupe à jouer en live sur cette tournée. Et on le comprend. En à peine plus de 2 minutes, le quintet présente tout ce qu'il sait faire et propose un breakdown qui ne peut laisser votre nuque intacte. Mais malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et après un The Suspend très agréable, STYG nous balancent les deux titres finaux attendus avec impatience : Against Them All et Amber, tube culte du groupe et seul rescapé de la période "pré-Diamond" de la formation. Un final haut en couleur, haut en riff, haut en sing-along, haut en stage-dives, haut en mosh-pit : splendide.

Credits : Arne Desmet - Cardinals Media.

Leur concert aura duré 55 minutes durant lequel nous n'aurons pas eu beaucoup de temps mort, sauf pour écouter avec beaucoup d'attention les quelques speechs de Jesse. Le groupe a continué à Amsterdam ce qu'ils avaient déjà fait à Bruxelles 6 jours auparavant : prouver qu'ils étaient un grand nom de cette scène hardcore et même en dehors de ses frontières. La moitié de leur tournée affiche soldout, l'autre moitié n'en est pas loin. Stick To Your Guns sont bien partis pour écrire l'histoire avec un grand H. Leur succès dépasse déjà celui de Comeback Kid ou de Terror. Une seule question : jusqu'où iront-ils ?