The Charm The Fury - The Sick, Dumb And Happy

Débarqué dans la scène metal en 2010, The Charm The Fury était un de ces nombreux groupes de metalcore teinté de crabcore en souvenir de Attack Attack! avec beaucoup de synthés ou autres samples. Malgré 2-3 singles plutôt sympas à l'époque, leur succès tenait parfois plus à la présence d'une demoiselle au chant plutôt qu'à la réelle qualité musicale du combo hollandais. Et puis, tout a changé en 2016 avec pour résultat leur nouvel album "The Sick, Dumb and Happy" sorti le 17 mars sur le célèbre label Nuclear Blast.

A vrai dire, on ne reconnaît plus beaucoup le groupe d'Amsterdam. Et c'est tant mieux. Fini le metalcore niais avec trop de fioritures, place à un groove metal plus incisif, plus percutant et allant droit au but. Auraient-ils un côté marseillais ? Non. Plutôt un côté américain. Pantera, SlipKnot, Machine Head, Metallica et autres groupes thrash des 90's : telles sont les nouvelles influences du quintet. Un quintet toujours de main de maître (maîtresse ?) par Caroline Westendorp ! Scream, chant clair ou mélange des deux : sa prestation est époustouflante sur ces 11 pistes.

L'album démarre d'ailleurs en trombe avec les deux singles Down on The Ropes et Echoes : certainement les deux meilleurs morceaux écrits par le groupe. Deux hymnes qui porteront désormais haut et fort le groupe vers des sommets où on ne les imaginait pas il y a encore un an. Des riffs tranchants, un son brut, sombre, un groove à faire pâlir des ténors du genre, des screams, des voix claires, des refrains inoubliables après une seule écoute : il ne manque rien à ces deux titres.

Mais cet opus ne se limite pas à ces deux pistes : Weaponized est tout aussi groovy, les backing vocals très présents pour rajouter du punch à l'ensemble et le breakdown en milieu de morceau rappelle tout de même les origines metalcore des Hollandais. Le scream de Caroline pouvant se marier avec beaucoup de styles de metal, on ne sera pas étonné d'entendre quelques influences d'Arch Enemy sur No End In Sight, lui aussi très réussi.

En 4 morceaux, The Charm The Fury viennent de nous mettre une belle claque et on en redemande ! Malheureusement, le titre suivant Blood And Salt fera descendre l'adrénaline : alors que les 4 premières pistes étaient bourrées d'énergie, celle-ci semble s'être perdu en chemin. Trop de sang versé ? Pas assez de sel pour assaisonner ? Bref, ce morceau a un arrière-goût désagréable et qui donne un peu l'impression de ramer dans la choucroute en ne voyant pas trop où ils voulaient aller. 

Une petite pause s'impose et ça tombe bien puisque c'est pile ici qu'un intermède très spécial a été placé. Corner Office Maniacs et ses 54 secondes tentent de nous envoyer dans une seconde dimension mais la sauce ne prend pas trop. Heureusement, The Future Needs Us Not nous réveille : rien de tel qu'un bon riff pour nous envoûter. Impossible de ne pas handbanguer tout au long de ce morceau !

On pourra également admirer les qualités d'écriture dans un tout autre style et la douce voix de Caroline sur la ballade Silent War entre un Far Away d'Avenged Sevenfold et un Nothing Else Matters de Metallica. Peut-être pas la plus originale mais ça passe comme un lettre à la poste et ça nous suffit déjà amplement !

Si The Hell In Me avec ses riffs SlipKnot-esque n'est le titre le plus original, il aura le mérite de nous offrir de bons solos de guitare. Le niveau remonte d'un cran avec Songs Of Obscenity et son intro en mode rouleau-compresseur qui aurait fait un très bon final mais c'est à Break And Dominate que revient cet honneur. Et avec réussite avec un structure en forme de best-off : en effet, on y retrouve quelques similitudes avec de précédents morceaux de l'albums (certaines structures de Echoes ou ambiances de No End In Sight).

A la surprise générale, The Charm The Fury ont décidé d'opérer un tournant à 180° depuis leur premier disque sorti en 2013. Et avec réussite ! Ce metal groovy, plus direct, plus tranchant et moins typé metalcore leur va à ravir : un style qui a l'air bien plus naturel pour eux. Et cela fait plaisirs à nos oreilles ! Sans conteste, un des coups de coeur de cette année 2017 !