Un weekend musical à Londres

Vendredi 14 décembre, 7h56. Notre Eurostar démarre de la gare de Bruxelles-Midi direction Londres en seulement 2h de route. Grâce au décalage horaire en notre faveur dans ce sens, on se retrouve à Londres pour 9h, heure locale. Alors, non, on ne va pas vous décrire tout le weekend ainsi : ce n'est pas un blog voyage ! On ira directement à l'essentiel avec 3 concerts pour 3 salles et 3 ambiances différentes mais en 2 soirs, agrémentés de belles after ! C'est parti !

Première étape étape, après avoir fait un tour dans nos quartiers préférés de Soho à Bricklane, on se trouve à The Dome, une salle assez récente installée dans le nord de Londres, à une quinzaine de minutes à pied du célèbre quartier de Camden. Cette salle d'une capacité de 500 personnes ne nous est pas inconnus car ceux qui nous suivent sur les réseaux sociaux le savent : nous y étions le 9 novembre dernier pour le concert soldout de Monuments. Et on en garde un très bon souvenir. Cinq semaine plus tard, nous revoici donc à la même salle pour un concert une nouvelle fois soldout mais dans un style différent puisque Stick To Your Guns sont prévus au programme. Alors, oui, on les a vu le 5 décembre au Trix à Anvers mais quand on aime, on ne compte pas, n'est-ce pas ?

Comme sur l'ensemble de la tournée, c'est Employed To Serve qui ouvre les hostilités. Malheureusement, merci les bouchons, on est seulement arrivé pour le dernier morceau du groupe : pas le temps donc d'être lassé comme leur show à Anvers. Mais pas le temps non plus de se chauffer. C'est donc à froid qu'on attend le second groupe de la soirée : Counterparts. On vous a dit à froid ? Oui. L'espace de 10 secondes tout au plus : gros son, pas de barrière, des kids en délire. Bref, tout ce qu'il faut pour nous réchauffer et assister à un des meilleurs concerts que l'on ait vu des Canadiens (sur 8 shows). La set-list est la même sur le papier que celle d'Anvers mais le côté plus intimiste de la salle la rend encore plus efficace en live ! Le show passera à vitesse grand V. Et se conclura sur une invasion de la scène pour The Disconnect. Petite anecdote : nous ne sommes pas les seuls Bruxelles, ni même les seuls Belges présents ce soir !

Après cette grosse entrée chaude, place aux stars de la soirée : Stick To Your Guns. Comme pour leurs potes Canadiens, même set-list qu'à Anvers : on sait donc à quoi s'attendre avec pas moins de 7 titres de "True View" sur les 15 joués ce soir. Seul l'EP "Better Ash Than Dust" n'est pas représenté parmi leurs sorties les plus récentes. Mais on a déjà assez de bons titres à se mettre sous la dent avec un What Choice Did You Give Us comme morceau inaugural. Mosh-pit, sing-along, stage dive, circle-pit, middle finger in the air : on aura tout eu ! L'intensité du show nous a d'ailleurs rappelé celui du Muziekodroom en 2016 avec un dénominateur commun : l'absence de barrières, ce qui change beaucoup pour un concert hardcore. Et lorsque l'on se prend en pleine tronche un quatuor Doomed By You/Married To The Noise/Amber/Nobody, on en profite encore plus ! A noter tout de même le mosh-pit qui paraissait plus violent qu'à Anvers et les vigiles du soir peu compréhensifs par rapport à ce qui se fait à un concert hardcore : l'absence de barrières est notamment faite pour les stage-dive et les quelques secondes à accompagner Jesse au micro sur scène. Des pratiques dont ils n'étaient pas au courant ou en avaient-ils simplement ras le bol alors que tout se passait bien ? Quoi qu'il en soit, cela a failli finir en une grosse altercation entre Jesse et le vigile en question qui a été prié de quitter la scène. Cet incident a choqué sur le moment mais ne nous a en aucun cas empêché de profiter de la fin de ce set 5 étoiles !

Fin de soirée ? Bien sûr que non. Il n'est même pas encore 23h. Et chaque vendredi soir, c'est la Blackout Night au Underworld, célèbre salle en plein Camden où concerts et soirées rock s'enchaînent. C'est le cas ce soir avec une programmation rock indie / pop punk où vous avez l'occasion de danser sur du Fall Out Boy, Linkin Park, Paramore et autres Jimmy Eat World ! De quoi passer un bon moment jusque 4h du mat' pour les plus courageux d'entre nous ! 

Counterparts - The Disconnect @ The Dome - London (14.12.2018)

Samedi 15 décembre 2018, 10h du matin, on essaye lentement mais sûrement de se lever. La très longue soirée de la veille a laissé des traces. Mais il va falloir reprendre rapidement des forces car ce second jour s'annonce encore plus intense ! Direction donc Bricklane pour manger un des meilleurs burgers vegan chez Vurger : alors, oui, on avait dit que ce n'était pas un blog voyage mais on peut tout de même partager avec vous quelques bons tuyaux culinaires entre deux concerts ! On a d'ailleurs croiser les gars de Stick To Your Guns qui venaient justement faire un peu de shopping dans le coin, comme nous, au Rough Trade East, une véritable institution ici. Comme quoi, même à Londres, on peut dire que le monde est petit ! 

Mais place à la musique maestro ! Au programme ce soir : deux concerts pour profiter de 5 groupes au total suivi d'une belle after-party. Autant le dire tout de suite, on n'était pas prêt pour tout ce qui nous attendait... Tout d'abord, 1h15 de bus en heure de pointe pour passer de l'est au nord de Londres pour se rendre à la O2 Forum Kentish Town : c'est très long. Surtout quand c'est le déluge sur place. Ajouter à cela 5 minutes de file pour retirer les guests et ce sont les 2 premiers morceaux de Crystal Lake que l'on vient de rater. Heureusement, il reste encore 20 minutes à jouer pour les Japonais et quel set ! The Circle, Prometheus, Apollo... ils ont déjà un paquet de tubes, même si le dernier cité est bien évidemment le plus gros et le plus attendu ce soir. En moins de temps qu'il en faut pour le dire, Crystal Lake ont confirmé toutes les attentes qui planaient autour d'eux et on ne serait pas étonné de les voir un jour être en tête d'affiche de si grandes salles en Europe. Au lieu d'être en ouverture : une place déjà indigne pour eux sur cette tournée de notre humble avis, surtout quand on voit qu'au-dessus d'eux, il s'agit de Cane Hill dont la musique a bien moins d'effet sur le public. Le moment le plus mémorable : le featuring de Ryo de Crystal Lake (ndlr. A noter également le feat d'un gars de Cane Hill durant le morceau Apollo de Crystal Lake quelques minutes auparavant). Et ce n'est d'ailleurs pas le seul featuring que fera Ryo ce soir...

La soirée va ensuite sérieusement monter d'un cran avec le groupe le plus old-school de cette soirée, de cette tournée mais également de notre périple londonien : 36 Crazyfists ! La salle est comble pour voir le groupe d'Alaska de retour dans la capitale british, soient plus de 2000 personnes. Et vu leur set début d'année à l'AB Club auquel on a assisté, on peut les comprendre ! Mais tout comme les kids bruxellois, les kids londoniens veulent surtout entendre les vieux tubes du groupe, quand ils étaient encore au centre de l'actualité metalcore : Bloodwork, I'll Go Until My Heart Stops, We Gave It Hell ou encore Slit Wrist Theory. On regrettera tout de même l'absence de Felt Through A Phone Line sur la set-list, à coup sûr un des meilleurs morceaux écrits par les Ricains il y a déjà 12 ans de cela ! D'autant plus que l'on n'aura pas l'occasion d'assister à l'intégralité de leur concert : nous sommes attendus à 10 minutes à pied de là, à The Dome pour le second concert londonien de Stick To Your Guns !

36 Crazyfists - Slit Wrist Theory @ 02 Forum Kentish Town - London (15.12.2018)

Oui, vous avez bien entendu : Stick To Your Guns jouent deux soirs de suite. Annoncé dans un premier temps comme un day-off avant de finir la tournée en Allemagne le 16 décembre, la journée a finalement été remplie par un second concert lorsque le premier concert a été annoncé soldout début octobre. Et comme le groupe est un des favoris de la rédaction, on ne pouvait résister à la tentation de les voir encore une fois pour parfaitement clôturer cette musicale. Pas de Bury Tomorrow pour nous donc. Ni de Employed To Serve puisqu'ils jouaient en même temps que 36 Crazyfists.

Néanmoins, à notre arrivée devant les portes du Dome, à 10 minutes à pied du O2 Forum, on a eu une grosse frayeur... le tourbus est bien là mais les portes sont toutes fermées. Pas de bruit venant de l'intérieur. Personne à l'extérieur. Et à forcer d'arpenter le trottoir, on constate un petit papier trempé par le déluge qui s'abat sur nous : le concert a été déplace au Boston Music Room ! Ouf ! A vrai dire, vu la publicité inexistante de la salle (même pas un event Facebook créé), on s'attendait à un no-show. Heureusement, celui-ci a simplement été déplacé dans une salle plus petite vu le peu de tickets vendus. En effet, la nouvelle salle pour ce soir, qui est sur le même pâté de maison avec une cour commune, a une capacité maximum de 200 personnes... et elle n'est pas remplie. Nous serons seulement entourés de 150 personnes pour profiter de ce concert finalement très intimiste. Une chose peu commune pour Stick To Your Guns et qui nous rappelle le concert spécial de Parkway Drive à l'AB Club en mars devant 250 personnes.

Tout comme la veille, on aura d'abord droit à un set haut en couleur de Counterparts : même set-list, grosse ambiance, invasion de la petite scène pour The Disconnect et également un featuring de Ryo de Crystal Lake qui aura donc, comme nous, fait le trajet entre les deux salles. Ce changement n'est pas plus mal : on aura droit à un véritable autre concert et non une copie - bonne ou moins bonne - que la veille. Un sentiment partagé par un Brendan toujours aussi bavard sous sa grosse capuche ! 

Et l'honneur de clôturer l'année musicale de MusicAll revient donc à Stick To Your Guns que nous aurons donc vus pour la troisième fois en 10 jours sur cette petite tournée (ndlr. Au total, 4 concerts sur l'année 2018 avec leur concert au Graspop Metal Meeting). Et attention spoil : c'était le meilleur concert du groupe cette année pour nous ! Un show bien roots avec une set-list identique à la veille mais perçue différemment dans cette minuscule salle. Pour les Bruxellois ici présents, cela reviendrait à voir le groupe dans un Garcia Lorca rempli. L'intensité du set, la proximité entre les fans et le groupe, le cadre pittoresque, la qualité du son et évidemment de la performance : tous ces ingrédients ont fait de ce concert un concert à part dont on se souviendra encore longtemps. Peut-être moins pour ceux qui voyaient le groupe là pour la première fois mais après les avoir vus maintes fois sur de grosses scènes de festivals ou remplir des salles de 1000 personnes, le dépaysement était total. Et si jamais le groupe était quelque peu déçu de devoir déplacer le concert dans une plus petite salle, ils ne l'ont pas montré sur scène et le public présent les a plus que remerciés pour cela.

Stick To Your Guns @ Trix - Anvers (Credits : Arne Desmet / Cardinals Media)

Les concerts, c'est terminé. Mais pas la soirée ! Il nous reste encore de l'énergie pour retourner au Underworld pour une nouvelle after-party haute en couleur avec cette fois le Camden Rocks Club et une set-list un peu plus pêchue : Rage Against The Machine, Limp Bizkit, System Of A Down ou encore Sum 41. De quoi passer encore un bon et long moment avant d'aller se coucher. Si vous êtes de passage à Londres un weekend, on ne peut que vous conseiller d'y aller. D'autant que le dimanche soir, évidemment, il n'y en a pas ! Et il n'y aura pas non plus de concerts pour nous malheureusement car enchaîner le set de Hatebreed à la Roundhouse dans le haut de Camden et prendre le dernier Eurostar était trop risqué. Tant pis : nous irons les voir pour la cinquième fois au GMM en juin prochain. Quant à Stick To Your Guns, Counterparts et Employed To Serve, nous aurons l'occasion de les revoir tous les 3 fin avril pour le grand retour du Groezrock après un an d'absence !

Cet article était quelque peu différent des live-reports habituels mais cela nous tenait à coeur de partager avec vous ce weekend musical passé à la capitale londonienne, ce qui donnera peut-être envie à certains d'entre vous de traverser la Tamise pour vous y rendre. Alors, oui, l'Eurostar est assez cher mais vous pouvez y aller en bus pour des prix beaucoup plus démocratiques !