VON DURDEN : trois petits tours et puis ...

 

 

Elliott, le chanteur, Kevin le guitariste et Nicolas le batteur se sont donc retrouvés en « salle de travail » pour mettre au monde leur nouveau bébé, tout simplement appelé « III ».  Si le nom donné à l’enfant n’est pas original, on peut dire qu’il n’a rien à envier à ses deux frères aînés, nés en 2007 et 2010 en ce qui concerne son contenu.  Il faut dire que ces « Dalton » du rock belge ont fait appel à deux nouveaux musiciens de taille : Fabrice, du groupe Romano Nervoso et Marie (Gladys).  A la production, c’est Christine Verschorren (Ghinzu, dEUS, Das Pop…) qui est aux commandes.

 

Au fil de l’écoute, les sonorités nous parviennent plus noires, tourmentées (Attraction, Physical et Third Beat), mais néanmoins la marque de fabrique est toujours bien présente sur d’autres morceaux comme Dead Queen notamment.  Cette plage de l’album est d’ailleurs désignée comme étant le premier single.  La réalisation du clip est confiée à Julien Henry.  C’est ce dernier qui s’était déjà impliqué dans celui de « Dance to the

Music ».

 

La voix d’Elliott est également plus mûre.  Sensuelle, grave, puissante et toujours contrôlée.  Les textes exploitent encore plus des domaines chaotiques et désabusés.  On est rockeur ou on ne l’est pas, me direz-vous.

 

III joue également de l’humour dans sa sonorité, notamment sur « In the Room » avec une intro qui n’est pas sans nous rappeler le sublissime dessin animé « Scoobidoo ».

 

L’ensemble de l’album est très organique et humain.  La majorité des titres a d’ailleurs été enregistrée en prise live.  On ressent d’ailleurs la volonté de présenter l’oeuvre avec un minimum de fioritures.  Le résultat n’en est que positif et n’est pas sans nous rappeler parfois les origines de groupes tels que « Sex Pistols ».

 

Si le mastering de l’album a été confié à un certain Benjamin Joubert (Noir Désir, Justice, Charlotte Gainsbourg), notons que la photo de l’album a été prise il y a près de dix ans après une soirée particulièrement arrosée.  

 

Von Durden se lance dans une carrière éclair qui débutera le 1er octobre 2014 au Botanique, Elliott ayant décidé d’entamer un tour du Monde, histoire de concevoir peut-être un quatrième enfant éclectique et haut en couleurs.  Alors les amateurs du groupe, restez à l’affut.

 

Plus d’info sur le groupe et son actualité sur http://vondurden.com