While She Sleeps remplit (presque) l'AB !

Enfin ! Cela fait des années que While She Sleeps enchaîne les tournées en tant que première partie de luxe, les petits clubs et les festivals. Mais se fait plus rare en tête d'affiche. En février 2019, le groupe s'était produit en headliner au Zappa, qui fut rapidement soldout. Mais pour la grosse tournée au niveau avec des salles d'un niveau supérieur et surtout une production digne de leur popularité actuelle, il a fallu attendre... Ce début de janvier a corrigé cette anomalie et pas n’importe comment !

Annoncée tout d’abord dans la grande salle de l’Ancienne Belgique au format Box (900 personnes), le concert a été upgradé au format Ballroom (1350 personnes) avant de se voir, vu la demande toujours plus grande, finalement upgradé au plein format pour accueillir jusqu’à 2000 personnes ! Ce serait comme réservé un simple billet d’avion en classe économique et vous retrouvez le jour du vol assis sur le meilleur siège de la Business Classe : il y aurait de quoi être heureux ! Il faut dire que pour cette tournée, les British ont choisi des salles 5 étoiles avec en point d'orgue un concert dans la fameuse Brixton Academy du sud de Londres qui peut accueillir près de 5000 personnes. Depuis leur concert en première partie d’Architects à l’AB le 1er février 2018 - près de 2 ans déjà -, on se demandait quand ils viendraient en headliner dans cette même salle. Et on se doutait bien que ça finirait par arriver. Mais on ne pensait pas qu’ils sauteraient la case Trix !

Pour cette tournée, le choix des premières parties a quelque peu étonné. Tout d’abord, Vein avec leur hardcore chaotique à souhait. Et comme on pouvait s'y attendre, la salle est encore loin d'être remplie et l'ambiance est assez froide malgré l'énergie débordante des Américains. Ca bouge un peu dans le pit, sans plus. On ne pourra en tout cas pas leur reprocher d'avoir donné leur maximum pour lancer les hostilités ce soir ! Mais on se fera un plaisir de plutôt les revoir dans de meilleures conditions.

Ensuite, c’est à Every Time I Die et à leur hardcore’n’roll de monter sur les planches de la salle du Boulevard Anspach. Et si leur dernier passage au Trix ne nous avait pas laissé un souvenir mémorable,  ce concert-ci en laissera un tout autre. Pendant 40 minutes, les Américains vont faire leur maximum pour chauffer le public qui, globalement, répondra assez bien dans la fosse. Une ambiance bon-enfant, un pit qui bouge bien. Mais on est loin de ce qui va suivre avec While She Sleeps. L’ennui, c’est que sur 40 minutes, ça peut devenir assez répétitif et le deuxième tiers du show parut plus long que le reste. Mais cela nous empêche pas de sortir de leur show avec une bonne impression et eux peuvent rejoindre leurs loges avec l’impression du devoir accompli : chauffer la salle et se faire connaître auprès de ceux présents ce soir qui ne les connaissaient pas encore.

Set-list : No Son Of Mine, Bored Stiff, Glitches, We're Wolf, Floater, The Marvelous Slut, Thirst, Decayin' With The Boys, Ebolarama, It Remembers, Underwater Bimbos From Outer Space, Apocalypse Now And Then, Map Change.

La salle n’affiche pas soldout ce soir mais on est bien au-dessus de la capacité de la Ballroom : à vue de nez, elle était remplie à 90%. Ce qui est plus qu’honorable et presque inattendu. Un succès que While She Sleeps doivent autant à leur solide fan-base qui les suit depuis leurs débuts qu’à la rareté de les voir en tête d’affiche en salle ainsi qu’à leur nouvel album « So What » bien évidemment ! Un nouvel opus qui sera largement mis en avant ce soir : au contraire des premiers albums, au grand damne de certains fans présents… y compris nous.

C'est sur le trio Anti-Social/I've Seen It All/Inspire que le quintet British lance les hostilités, soient les 3 premiers morceaux du nouveau disque. Et dès les premières notes, c'est la folie dans la salle ! Le son est bien plus imposant que pour les premières parties, le chant de Lawrence est au niveau des attentes et le public chant à tue-tête : les prémices d'une bonne soirée. Voir une excellente soirée pour les fans. Nous concernant, nous restons quelque peu sur notre réserve : les deux derniers albums n'étant pas leurs meilleurs albums (retrouvez ici notre chronique de "You Are We").

Les morceaux du premier EP et du premier album « This Is The Six » sont définitivement mis de côté pour laisser place aux titres de « Brainwashed », « You Are We » et donc « So What ». On a bien eu un léger espoir quand Lawrence a annoncé un petit morceau old-school... Seven Hills ? Crows ? Non. Death Toll, le single sorti entre leurs 2 premiers disques (2013). Dommage. Il n’y a plus qu’à espérer un tournée anniversaire en 2022 pour les 10 ans de leur premier opus.

Pendant presque 1h15, While She Sleeps vont enchaîner les morceaux et l'énergie du public ira en crescendo jusqu'à You Are We joué en clôture de ce concert. Proposant au passage son dernier single Fakes Plague, les 5 Anglais ont confirmé leur réputation de bêtes de scène. Et il faut avouer que même si l'on accroche pas aux morceaux sur album, ils prennent une autre dimension en live, ce qui permet de passer une soirée plutôt agréable. Nous irons probablement faire un tour à leur concert au Jera On Air en juin prochain. Et vous ?

Set-list : Anti-Social, I've Seen It All, Inspire, Civil Isolation, Trophies Of Violence, Brainwashed, Set You Free, Fakers Plague, Empire Of Silence, Death Toll, Four Walls, The Guilty Party, Hurricane // Rappel : Haut Me, Silence Speakers, You Are We.

While She Sleeps ont confirmé ce vendredi soir leur succès croissant, marchant sur les pas de leurs prédécesseurs Architects, Bring Me The Horizon ou encore Bullet For My Valentine. Le metalcore Made in British se porte toujours aussi bien. En espérant que le Brexit n'y change rien !